samedi 21 juillet 2012

La vie, donc

Quatre mois que je n'ai plus rien écrit ici. Quatre mois que Poney a disparu, comme le soleil, d'ailleurs (j'exagère à peine. Je crée un compte twitter et je balance sur qui vous voudrez le jour où je me mets en T-shirt) (en même temps, en juillet, quelle idée, aussi, de vouloir tenter le bras-nu) (Bref) Quatre mois à envisager la vie autrement, un jour persuadée que la vie normale m'apaisait, le lendemain me souvenant de mes velléités plus... anarchiques, dirons-nous.

Panne d'inspiration? Vie trop normale, justement? Claques à répétition? Rythme trépidant ? Je ne sais pas trop, à vrai dire. Soudainement, l'intime m'a effrayée, une nouvelle pudeur s'est emparée de mon esprit déstructuré et j'en ai perdu toute envie d'exprimer ici des choses qui me semblaient tellement personnelles, d'un coup, alors que j'avais balancé ma vie et mes états d'âme sans vergogne pendant si longtemps!

La vieillerie, peut-être, alors. L'impression, aussi, de m'adapter à une vie plus... sociale, avec des vrais gens à l'intérieur, les petits énervements passagers, les réjouissances furtives aussi, dans un travail qui me pose de nouvelles questions. Je suis arrivée un peu vierge, à ce taf. Personne pour savoir vraiment d'où je venais, qui j'étais, et ça m'allait très bien. Et puis, on se fait prendre au piège, on s'attache à certaines personnes et on en dévoile plus qu'on n'en voudrait. On passe aussi tellement de temps assis sur sa chaise sans pouvoir yogger ou danser comme autrefois, que le soir venu, la lassitude nous prévient de toute tentative d'approche avec l'ordi.

Bouh. Le mal est en toi, petite chose noire et portable.

Et puis, il y a l'autre vie, aussi. La vie de maman, toujours (mon loulou va bien, il ressemble juste à un skin-head, en ce moment. Merci papa pour cette merveilleuse coupe de cheveux, je suis officiellement la génitrice d'un p'tit mec qu'on pourrait appeler dylan ou brandon, voyez bien. J'adore). La vie d'amoureuse, aussi. Oups. Comme une grosse vague qui surgit et vous enveloppe, vous brasse bien et vous laisse échouée sur la plage.

Soudain, ce soir, pourquoi, je n'en sais rien, j'ai envie de revenir ici, de reprendre nos petits échanges qui m'ont tellement apportée, tellement touchée. J'ai des tonnes de choses à vous raconter, pas mal de chagrins, du petit lot de pépites aussi, du physiquement intelligent, de la méchante dame ou de la maîtresse accablante.

Si j'étais un peu mégalo, je me souhaiterais un bon retour sur ce blog. Mais comme je suis juste un peu fêlée de la cafetière, je vais juste vous souhaiter la bienvenue, à ceux qui nous rejoindraient, et taper la bise virtuelle aux habitués que j'ai si longtemps délaissés.

On s'appelle??

11 commentaires:

  1. Welcome home, la Mouette. Non, tu n'es pas fêlée de la cafetière, ni mégalo. Mais c'est sûr, tu as manqué à tes lecteurs fidèles. Ca fait du bien de te savoir en vie (sourire).

    Bises, la Mouette.

    RépondreSupprimer
  2. ....et on se fait une bouffe, oui, c'est une bonne idée. Je suis contente de te relire, je sais ce que c'est que ces éclipses de vie, où on a juste envie d'engranger, de passer le temps, de se fabriquer des souvenirs.....

    Allez, raconte ! :)

    RépondreSupprimer
  3. La mouette...le retour...bienvenue zoizillon des mers..on attend la suite..

    RépondreSupprimer
  4. Hâte de te lire, et que tu me montres comment trouver les mots pour raconter tout ça. La méthode "sujet/verbe/complément" me semble bien insuffisante parfois. En fait, toujours ^^

    RépondreSupprimer
  5. 21 juillet! C'est le jour d'anniv de ma cadette:o)
    Bon je repasserai le 13 février;o)

    ***
    Bonne continuation et merci pour la petite lecture fort sympathique:o)****

    RépondreSupprimer
  6. Et si jamais vous revenez avant et que vous ayez envie de virer le "vérifmots" qui nous demande de confirmer qu'on est pas un robot et dont les signes cabalistiques qu'il faut recommencer plusieurs fois font braire...et pas que nos amis les ânes, allez donc jeter un petit coup d'oeil ici

    ***
    À bientôt... j'espère****

    RépondreSupprimer
  7. La vie donc, quatre mois que tu n'as rien écrit ici.

    RépondreSupprimer
  8. Hey, poulette, si tu repasses par ici ou ailleurs, donne de tes nouvelles ;) blog at tweet .fr

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour miss! je t'ai taggée au Liebster award! bonne journée, bises! http://leblogdannelaure.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
  10. Tiens, tiens, tu me donnes l'occasion de replonger!!! Allez, la mouette est longue à la détente mais je sens les frémissements et ce tag sera peut-être l'occasion de se relancer dans le bain!

    RépondreSupprimer