jeudi 27 février 2014

Quand Jésus dit banco, je dis bingo

Je sens la pression monter. La semaine prochaine, il va falloir que je range ma polio des mains, que je demande à Gaston Lagaffe de quitter mon corps (m'enfin!) et que j'ouvre grand mes yeux.
 
La semaine prochaine, je rencontre Jésus. Pour de vrai.
 
Jésus, c'est un chef que j'ai connu... sur la toile, tout simplement. On a échangé, il m'a encouragée, j'ai été admirative de ce qu'il était en train de créer... A l'époque, j'avais rédigé un petit papier pour présenter Cuisin'Ateliers. Je ne savais pas, alors, le chemin qu'il parcourrait.
 
Jésus, il a bien sa formation initiale pour exercer derrière les fourneaux, ce qu'il a fait quinze ans durant, mais il n'a rien d'un cuisinier à poches. Jésus, c'est un créatif, un curieux, une personne qui a choisi de se dessiner un destin où il côtoierait des mondes différents, sans complexe mais toujours avec cœur.
 
Au fil du temps, j'ai continué de suivre son actu sur face de bouc et je le voyais, un jour à animer un atelier dans une grande enseigne, le lendemain passer derrière le micro de Radio France Bordeaux Gironde pour une chronique culinaire! Un touche-à-tout, oui, qui a bien compris la nécessité de faire parler de soi, dans un monde si concurrentiel, pour que survive sa petite entreprise...
 
Lors de mon retour de St-Nazaire, l'autre jour, je pensais à lui. Je me disais que j'adorerais le voir travailler, au sein de son atelier de cuisine qu'il a créé à Bordeaux. Deux jours plus tard, Jésus me laisse un message sur la page Facebook du blog. Bingo, si ça, c'est pas un signe du destin! Allez, j'ose l'incruste en évoquant un stage et le chef dit banco... du moment que je ne casse rien (j'ai une pensée pour la plaque vitrocéramique de Café Clochette, d'un coup).
 
Je pars donc dimanche à Bordeaux, pour un "vis ma vie de cuistot-gérant d'atelier cuisine-chroniqueur radio"! Vous dire que j'ai hâte serait un doux euphémisme...

2 commentaires:

  1. Et t'y vas pas pour casser, t'y vas pour construire ! Fonce, belle Mouette !

    RépondreSupprimer