mercredi 29 septembre 2010

Si tout va bien

Demain si tout va bien.

Ah ah.

En vrai, j'ai cherché la caméra, mais rien, je vous assure, je ne suis tombée dans aucun piège. Même le SIAP et le CIAP ne m'ont pas emmêlé les pinceaux et je peux vous assurer que le comité de sécurité n'a plus aucun secret pour moi.

Vous l'aurez compris, je suis plongée dans ces retranscriptions et ne fais que passer pour vous signaler que je ne suis pas mourue (hein, Pascale, merci de t'en inquiéter. Comment dit-on cela en grec? Et en hébreu?). Oui, je sais, les private jokes, rien de tel pour éloigner les lecteurs non avertis, mais voyez-vous, je causais à la cafelière qui a choisi une nouvelle voie, sans renier pour autant ses copines d'avant...

Bon, dès que j'en ai fini, je reviens vers vous, d'autant que j'ai des tas de trucs à vous raconter. Mais chut, je crois que l'opposition a encore un mot à dire et deux ou trois passages houleux m'attendent...

A très vite! Enfin, si tout va bien ;)

2 commentaires:

  1. A très vite, la Mouette.
    Bises.
    Thierry

    RépondreSupprimer
  2. Qui chantera un jour le dur labeur des forçats du clavier ? bon courage !

    RépondreSupprimer